Visite du Museum für Kommunikation de Berne

Écrit par admin. Publié dans Medias, Métiers de la communication

1339_5499a0a1624

Image : Museum für Kommunikation

Créé sur la base du musée de la Poste, le Museum für Kommunikation de Berne est le seul musée suisse entièrement dédié à la communication. Il montre au public des pièces d’archives mais il permet également à ce dernier de participer à “l’expérience de la communication”.

Depuis le 14 novembre 2014, l’exposition temporaire “Oh Yeah! La musique pop en Suisse” s’ajoute aux expositions permanentes. Celles-ci sont au nombre de trois : “Si près, si loin: l’homme et ses moyens de communication”, “As Time Goes Byte: histoire de l’ordinateur et culture numérique” et “Des images qui collent: le monde des timbres”.

L’exposition temporaire présente, non seulement par des affiches mais également au moyen d’extraits musicaux, la prolifération de la musique pop suisse depuis les années 50 jusqu’à aujourd’hui. Saviez-vous par exemple que les Rolling Stones ont joué à Montreux en 1964 ? Ou encore que c’est le groupe soleurois Krokus qui a introduit le hard rock en Suisse avant de connaître un franc succès aux Etats-Unis ?

La communication en constante évolution

Au fil des expositions permanentes, l’accent est mis sur l’évolution de la communication comme liée aux progrès technologiques. C’est un véritable voyage à travers les âges de la communication. La poste en premier lieu permet l’échange de courriers écrits à la plume. Le texte est ensuite tapé à la machine à écrire, puis le langage morse fait son apparition. Finalement, l’e-mail supplante ces anciens moyens de communication aujourd’hui obsolètes.

Le musée propose également de comprendre le fonctionnement des technologies. Il suggère au public de mettre en contact téléphonique deux personnes, de gérer une radio mais aussi d’expérimenter un passage à la télévision. Ainsi, il est possible de se rendre compte du travail et de l’argent investi pour les technologies. En effet, on ne remarque pas toujours l’élaboration qui se cache derrière ces actes d’une banalité quotidienne.

“Internet est le rendez-vous des chercheurs, mais aussi de tous les cinglés, de tous les voyeurs et de tous les ragots de la terre”

La dernière partie qui nous a intéressé particulièrement est celle qui est liée aux nouvelles technologies. L’exposition “As time goes byte” retrace l’histoire de l’ordinateur du milieu du XXème siècle à nos jours. Toujours dans une logique chronologique, le musée expose les premiers ordinateurs et premiers microprocesseurs avant d’expliquer la mise en réseau et la globalisation que le monde connaît actuellement. Il met l’accent sur le fait que sans les microprocesseurs et l’informatique “rien ne va plus”.

Finalement, l’exposition interroge sur l’avenir de la communication. Elle nous emmène dans la maison de 2038. Là-bas, notre corps est passé à la loupe puis des repas nous sont proposés en fonction de nos besoins. De plus, on accède à l’information de façon ludique en choisissant des cases sur le sol.

Certes, nul ne sait si le futur sera ainsi. Néanmoins, les progrès informatiques et ceux de la numérisation permettront de stocker une masse énorme de données. Et nous trouverons “bien plus dans cette banque de données que tout ce qu’une exposition peut montrer”. Les musées tomberont-ils alors en désuétude ?

Elena et Florence.

Mots-clefs : , , , ,