Trois questions à nos anciens étudiants

Écrit par admin. Publié dans Anciens Etudiants

UNIGE6

Tiago Pires

Quelle est votre situation professionnelle aujourd’hui ?

Je suis journaliste à l’Agefi, un journal quotidien suisse sur l’économie et la finance. J’ai un contrat de deux ans dans le cadre du stage RP (registre professionnel, ndlr), depuis mai 2013. Immédiatement après mes derniers examens ici, j’ai envoyé une première salve de candidatures, et je n’ai jamais eu à envoyer la deuxième. L’Agefi m’a répondu une semaine plus tard et j’ai été pris à l’essai un mois.

Le Master en Communication et Médias obtenu à l’Université de Genève a-t-il été décisif ?

Oui, car je suis quand même titulaire d’un Master en journalisme, c’est un diplôme important. Mais ça n’a pas été le seul facteur qui a compté. Les expériences sont aussi très importantes. Le fait d’avoir travaillé dans d’autres journaux avant, notamment dans les stages que j’ai effectué ici, a beaucoup joué.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants actuels ?

Il faut arrêter de croire que c’est la fin de la presse écrite. Les journaux généralistes sont en difficulté, c’est vrai. Mais il y a aussi les blogs, le web. Il ne faut pas se murer dans le traditionnel. N’hésitez pas à privilégier le local et les petits journaux, où vous apprendrez beaucoup. Mon rédacteur en chef m’a dit que cela avait compté pour moi.

 

UNIGE2Merita Elezi

Quelle est votre situation professionnelle aujourd’hui ?

Je suis actuellement le programme mentorat de l’université qui facilite la transition vers le monde professionnel et l’obtention d’un emploi. Très prochainement, je serai également chargée de projet de communication auprès d’une association.

Le master en Communication et Médias obtenu à l’Université de Genève a-t-été décisif ?

Je conseille les cours axés sur la pratique comme Communiquer en public et aux publics ou la communication de crise. C’est en faisant qu’on apprend le mieux. Les apports théoriques des cours dispensés par le professeur Amey sont également un grand plus, tout comme le cours Droit de la communication.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants actuels ?

 Faites votre mémoire rapidement, la recherche prend beaucoup de temps et elle est primordiale. Effectuez des stages pendant vos études, ils sont un grand plus pour votre CV et facilitent énormément l’entrée dans la vie professionnelle.

 

UNIGE5Florian Gaber

Quelle est votre situation professionnelle aujourd’hui ?

Je fais actuellement un stage de 8 mois à la RTS en communication d’entreprise que j’ai trouvé assez rapidement.

Le master en Communication et Médias obtenu à l’Université de Genève a-t-été décisif ?

Le master forge une bonne connaissance des médias et de leur fonctionnement, qui sont nécessaires pour trouver un emploi en communication. Etre diplômé du master m’a beaucoup aidé à obtenir le stage.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants actuels ?

Maintenant que je suis entré dans le monde du travail, je conseille aux étudiants de se faire plaisir pendant les études. Les stages sont également importants.

 

UNIGE3Grégoire Baur

Quelle est votre situation professionnelle aujourd’hui ?

 Je suis journaliste d’actualités chez Rhône FM, une radio valaisanne. J’ai été engagé en juin 2013 pour effectuer mon stage RP (registre professionnel, ndlr). Tout s’est très bien passé puisque je connaissais déjà bien la radio après les deux premiers stages que j’avais faits chez eux.

Le Master en Communication et Médias obtenu à l’Université de Genève a-t-il été décisif ?

Je ne crois pas que le diplôme ait été décisif, je pense d’abord aux stages et aux expériences précédentes. Bien sur, c’est aussi à travers ce Master que l’on effectue ces stages mais je pense que je les aurais fait avec un autre Master. Je crois que ce qui compte, c’est avant tout l’expérience.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants actuels ?

 Je leur dirais justement de ne pas négliger les stages. C’est vraiment dans ce genre d’exercice que l’on se forme. La théorie est importante mais la formation pratique reste capitale. Je pense aussi qu’il faut privilégier les petites rédactions. Il ne faut pas croire qu’un stage au Temps est forcément plus intéressant qu’un autre dans un journal plus modeste, où vous toucherez un peu à tout.

 

UNIGE4Lorenzo Quolantoni

Quelle est votre situation professionnelle aujourd’hui ?

Je suis assistant/attaché de recherche pour le master en journalisme et communication. On m’a proposé ce poste l’année passée lorsque j’ai terminé mon master.

Le master en Communication et Médias obtenu à l’Université de Genève a-t-été décisif ?

Tous les jours, je mets en pratique les connaissances apprises pendant les cours comme Analyse du discours, Traitement de l’information, Communiquer en public et aux publics. Les enseignements rédactionnels sont également très utiles, la communication se fait essentiellement par écrit.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants actuels ?

Il faut s’ouvrir le spectre des possibilités en assimilant les bases des métiers traditionnels de la communication et du journalisme tout en s’ouvrant aux nouveaux métiers qui se créent. Le plus du master est qu’il propose des cours qui intègrent l’évolution des médias et des technologies.

 

UNIGE1Jennifer Blanchard

Quelle est votre situation professionnelle aujourd’hui ?

Je suis journaliste multimédia aux sports à la RTS, où je suis suis stagiaire RP (registre professionnel, ndlr). Je m’occupe aussi du télétexte et du site web, je fait mes propres interviews. Je travaillais pour la RTS depuis avril 2012, quand j’étais auxiliaire journaliste, ce qui a facilité mon intégration.

Le Master en Communication et Médias obtenu à l’Université de Genève a-t-il été décisif ?

Oui, il m’a clairement aidé, c’est sur. Mais ce qui compte surtout, c’est l’expérience. Le titre universitaire ne fait pas tout. La RTS n’est par exemple pas fermé aux autres Masters.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants actuels ?

Il faut oser aller vers d’autres expériences puisque la pratique est déterminante dans la recherche d’emploi. Les étudiants ne doivent pas hésiter à compléter leur formation par des expériences extérieures. Le conseil que je donnerai est donc celui que nos professeurs nous donnaient déjà : il faut allier la théorie et la pratique.

Andrea Machalova et Baptiste Billon-Grand

Mots-clefs : , , ,