Quatre questions à Christoph Wachter & Mathias Jud au sujet de leur installation « quaul.net »

Écrit par admin. Publié dans Actualité, Art numérique

Nés à Zurich, Christoph Wachter et Mathias Jud vivent actuellement entre Berlin et Zurich. Depuis 2000, ils réalisent des projets artistiques en commun. Leur objectif principal, au travers de ces projets, est de rendre visibles et de sensibiliser les gens aux formes de censure exercées sur Inteventimage_01_l_0ernet. Nous leur avons posés quatre questions au sujet de leur installation qui prendra place dans le hall d’UniMail les 12 et 13 mai prochains dans le cadre de l’exposition Digit@rt.

Pouvez-vous décrire votre projet ?

L’idée d’un espace de communication libre est le symbole et l’épine dorsale de notre société de communication globale. Malheureusement, tout le monde n’a pas les mêmes possibilités de s’exprimer ni d’être entendu. quaul.net nous lance un défi, celui de regarder les conditions de communication individuelle de manière critique et d’explorer ensemble de nouveaux horizons.

quaul.net met en oeuvre un principe redondant de communication ouverte, dans lequel l’ordinateur sans fil et les terminaux mobiles forment directement un réseau spontané. Il est alors possible de communiquer par “chat vocal” ou par texte, et d’utiliser le partage de fichiers indépendants des réseaux Internet et mobiles.

Quelle a été votre source d’inspiration pour ce projet ?

Nous avons débuté gaul.net en collaboration avec des activistes tibétains, égyptiens, iraniens, syriens,… Ces derniers avaient déjà participé à certains de nos projets antérieurs traitant de la censure, et de l’exploration de notre capacité globale à communiquer et à s’exprimer à l’ère digitale.

Que voSans titreulez-vous que les visiteurs ressentent lorsqu’ils vont voir votre installation ?

Nos projets ne visent pas avant tout à transmettre un message directement au spectateur. Il s’agit plutôt de vraies explorations au sujet de la question fondamentale concernant l’art : Comment puis-je percevoir le monde ? Comment puis-je me constituer une propre vision ? Comment puis-je m’exprimer malgré toutes les restrictions existantes ?

Avez-vous d’autres projets du même genre que vous souhaiteriez réaliser dans le futur ?

Chacun de nos projets a soulevé de nouvelles questions. Nous étudions l’idée d’une société de communication et la liberté que nous avons prétendument, comme la liberté d’expression, la liberté politique, la liberté culturelle,… Nous constatons que notre liberté est très limitée. Ce type de liberté est relié à une part spécifique de la société, l’élite. Si nous creusons plus profondément, nous prenons conscience que nous faisons toujours partie d’une relation de pouvoir complexe, selon un certain dispositif de pouvoir comme le rappelle Foucault.

Donc oui, il reste beaucoup de choses à aborder au sujet de la liberté, et nous souhaitons continuer à soulever de nouvelles questions à ce sujet dans le futur.

Si vous désirez en savoir plus sur ce projet spécifique, c’est ici que ça se passe. Et si vous souhaitez en apprendre plus sur leur travail en général, vous pouvez vous rendre sur leur site internet.