Entre les notes et les gribouillis, il y a les live-tweets

Écrit par admin. Publié dans L'art du community management, Réseaux, Réseaux sociaux UniGE

Aujourd’hui est une grande première. Nous allons “live-tweeter” pour l’UNIGE la conférence de ce soir, intitulée “Comment peut-on être hétérosexuel?”! Lors d’une conférence, l’auditeur a plusieurs choix possibles: prendre des notes sans rater un mot ou faire des gribouillis sur son calepin. Entre les deux, il y l’alternative du live-tweeting.Comme son nom l’indique, il s’agit de publier des messages sur Twitter en direct d’un événement. Pour celui/celle qui tweet, cette option présente de nombreux atouts. Non seulement elle permet de rester concentré.e sur ce qui se dit et ce qui se passe de manière ludique, mais aussi elle favorise l’interaction entre les participants de l’auditoire qui réagissent en publiant des commentaires. Dans certains cas, lorsque le dispositif le permet (médiation, matériel, temps à disposition), le live-tweeting permet même d’échanger directement avec les intervenants en leur posant des questions sur le vif.

Les tweets en live ne sont pas uniquement destinés à être lus par l’assemblée présente physiquement, et c’est là le grand avantage de Twitter. Toute personne intéressée peut interagir et suivre l’événement sans y être, ni suivre @UNIGEnews. En suivant les commentaires instantanés, on peut prendre connaissance à distance et en temps réel du discours, de l’ambiance, des questions, etc. Puisque le fonctionnement de Twitter ne permet pas de trier les messages, les utilisateurs ont improvisé un système d’étiquetage des tweets. Ce système, c’est l’utilisation de dièses (les “hashtags” comme on les appelle dans le jargon). Ce soir, le sésame sera: #LGBTunige. Ce hashtag permettra d’accéder à l’ensemble des tweets sur la conférence, et plus généralement à tous ceux sur les événements de l’UNIGE qui sont en rapport avec l’homophobie (thème de la conférence de ce soir). Qui nous aime nous suive.