Projet vidéo « Et après, on fait quoi? » : interviews des anciens étudiants de Medi@LAB à l’Université de Genève

Écrit par diane.g. Publié dans Projet vidéo "Et après on fait quoi?", Projets

 

Diane, Auriane et Johannie à Lausanne pour le tournage de l'interview avec Anne-Sophie Thilo.

Diane, Auriane et Johannie à Lausanne pour le tournage de l’interview avec Anne-Sophie Thilo.

Mercredi 16 mars 2016 : début de l’aventure pour notre projet « Et après, on fait quoi ? ». Nous rencontrons bientôt Anne-Sophie Thilo, directrice de la communication pour la société Special Figures, créee par le célèbre patineur Stéphane Lambiel. L’équipe est prête, les questions attendent patiemment sur le bord de table d’un café lausannois. 13 heures, la jeune diplômée de Medi@LAB arrive ! Caméra branchée, micro allumé, l’interview peut commencer. Après quelques hésitations, la conversation s’ouvre sur un dialogue captivant et les quelques anecdotes qu’elle nous raconte permettent définitivement de détendre l’atmosphère. Une heure plus tard, l’interview se termine sur des rires et des échanges enrichissants pour nous toutes. Nous plions bagage et repartons à Genève, en route vers notre futur, animées de nouvelles perspectives réjouissantes.

S’épanouir en Communication selon Myriam Halimi

Auriane et Johanne interviewent Myriam Halimi, chez atelierssud à Genève.

Auriane et Johannie interviewent Myriam Halimi, chez atelierssud à Genève.

À deux pas de l’UNIGE, se trouve l’agence de communication atelierssud. Nous y retrouvons une autre des jeunes diplômées de Medi@LAB, laquelle se charge des stratégies digitales de l’entreprise. En parallèle, elle travaille pour le CLAFG. Selon Myriam Halimi, le profil idéal pour s’épanouir dans le Master de Journalisme et Communication répond aux critères suivants :

  • Sociabilité
  • Ouverture d’esprit
  • Intérêt pour les nouveautés (technologiques)

À plusieurs reprises, la professionnelle insiste sur la crédibilité du Master auprès des employeurs, acquise en partie grâce à la notoriété de la qualité des enseignements à l’Université de Genève. Elle ajoute : « la formation universitaire m’a appris à raisonner rapidement, à écrire de manière efficace, mais aussi à comprendre l’univers de la communication ». Conclusion : Medi@LAB l’a conquise !

La communication dans le domaine culturel : un cadre idyllique

Notre interview finale fait figure de cerise sur le gâteau. Nous découvrons la jolie ville de Bienne au cœur de laquelle se cachent le Théâtre de Poche et le Théâtre Palace dont s’occupe Christelle Waelti, en tant que responsable de communication. L’ancienne étudiante nous confie son secret pour faciliter l’insertion d’un jeune diplômé de Medi@LAB sur le marché du travail : stages et engagement associatif sont préconisés pendant le Master. Il est temps de visiter les lieux et pas seulement les bureaux. Celle-ci nous fait découvrir la scène de l’un des théâtres. Les murs nous chuchotent de belles histoires, les rideaux rouges nous les font deviner. Zut ! Déjà l’heure de repartir à Genève pour les cours, on serait bien restées voir la pièce de ce soir tant Christelle en a parlé avec engouement. Sacrée communicante